Perforation tympanique

Une perforation tympanique peut apparaître dans plusieurs cas :

  • Traumatisme direct (ex : coton-tige, gifle…)

  • Barotraumatisme (ex : décompression avec une otite séreuse (plongée sous-marine, avion))

  • Otite moyenne aigue suppurative avec otorrhée

  • Otites à répétition (otites chroniques cholestéatomateuse ou non cholestéatomateuse)

  • Post-chirurgicale (exploration de l’oreille moyenne, otospongiose, cholestéatome, pose multiple de drains trans-tympaniques (rare) …)

La présence d’une perforation tympanique peut être responsable d’une infection de l’oreille par contamination avec l’eau (bain, douche, piscine) avec otorrhée à répétition. Cela implique une prévention aquatique stricte pour éviter toute infection.
Cette perforation induit une légère surdité de transmission ne dépassant généralement pas les 30 dB (si la perforation est isolée) en raison du défaut de vibration du tympan causée par le défect tympanique. Cette surdité est proportionnelle à la taille de la perforation.

L’évolution d’une perforation tympanique peut aboutir à terme à un cholestéatome en cas d’invagination de peau en arrière de la membrane tympanique avec un potentiel infectieux sévère (rare). La présence de cette peau au mauvais endroit est responsable de surinfection chronique de l’oreille, puis avec l’augmentation de volume de cette inclusion, de complications locales importantes : surdité, vertiges, paralysie faciale, méningite, abcès cérébral.

Les symptômes et signes cliniques

  • Otorrhée unilatérale chez l’adulte ou chez l’enfant, faisant suite à une baignade ou à une otite.

  • Otalgie et/ou otorragie unilatérale suite à un traumatisme de l’oreille.

  • Diminution de l’audition : De début aigue suite à un traumatisme ou d’évolution variable suite à des otites à répétition, l’atteinte auditive concerne souvent une seule oreille. L’importance de la surdité est dépendante de la taille de la perforation du tympan. Cette surdité est systématiquement une surdité de transmission.